Le tram va revenir à Alger

Le tram va revenir à Alger

Message non lupar fabien38 » 08 Mar 2009 08:53

Une petite histoire pour la mémoire
Il était une fois le tramway d’Alger
08-03-2009 La Tribune Online
http://www.latribune-online.com/zoom/13041.html
05b_771807469.jpg

Des tramways pour solutionner le problème des embouteillages dans les grandes villes algériennes. Une idée qui semble séduire l’ensemble des Algériens. Pourtant, combien sont-ils aujourd’hui à se souvenir que le tramway avait bel et bien circulé dans leurs villes. Il y a un peu plus d’un siècle, Alger avait son tramway. Sa première mise en service remonte à 1892. Sa suppression, selon les archives françaises, est intervenue avant le 26 janvier 1960, probablement en décembre 1959. L’Algérie étant alors partie intégrante de la France, le réseau des tramways algérois est une conception, pour le moins que l’on puisse dire, exceptionnelle. Alger a comporté trois réseaux distincts : les CFRA, les TMS et les TA. Ces trois compagnies avaient des secteurs de dessertes bien définis et il y avait peu de jonction entre les lignes. En revanche, les normes techniques des trois compagnies étaient identiques : courant sous 600 volts et écartement de 1,055 m. Les premiers tramways étaient mis en service par les CFRA (Chemins de fer sur route de l’Algérie), en 1892. Ils avaient à la fois une vocation urbaine et vicinale. Concurremment, les TMS (Tramways et messageries du Sahel), introduisaient vers la même époque, une ligne desservant la crête d’El Bihar. Enfin, les TA (Tramways algériens) exploitaient plusieurs services urbains, dont une ligne qui sera l’artère maîtresse du réseau algérois. Après l’électrification des trois réseaux, le trolleybus était introduit dès 1938 pour remplacer des tramways sur la ligne d’El Biar, qui comportait de sévères rampes. Progressivement, le trolleybus les remplaça les tramways des lignes des TA ayant de fortes déclivités. En revanche, les tramways étaient conservés sur les lignes longeant le port d’Alger (CFRA) et sur l’artère maîtresse des TA au centre-ville. Les CFRA exploitaient leurs lignes à l’aide de trains réversibles à grande capacité composés de deux motrices encadrant une remorque. La réalisation la plus remarquable porte sur la modernisation de la ligne des TA : en 1934, la compagnie passait commande à la Satramo (Société anonyme du tramway moderne) du prototype d’une motrice moderne articulée, longue de vingt mètres et montée sur une suspension nettement améliorée par rapport aux matériels précédents.
Cette voiture pouvait transporter 150 personnes et comportait des portes à fermeture automatique avec marchepieds rabattables. Devant le succès de ce matériel, 25 voitures étaient commandées et mises en service en 1937.
Ce sera le matériel français le plus moderne, jusqu’en 1950, dont même la capitale française ne disposait pas. Néanmoins, après 1945, la circulation devint dense dans Alger. En 1957, les tramways des CFRA avaient disparu.
La dernière ligne, équipée de motrices Satramo, ne tardera pas elle aussi à connaître un sort funeste : malgré un bon état général, les tramways sont partiellement remplacés par des autobus le 12 septembre 1959. Le reste des lignes exploitées sont définitivement supprimées peu avant le 24 décembre 1959.
Ainsi disparaissaient les seules motrices articulées françaises et le fleuron d’un des meilleurs réseaux de tramways de la France coloniale.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Le premier tramway d’Alger réceptionné en 2010

Message non lupar fabien38 » 08 Mar 2009 08:54

Le premier tramway d’Alger réceptionné en 2010
08-03-2009
http://www.latribune-online.com/zoom/13045.html
Par Ghada Hamrouche

Le tramway d’Alger, premier ouvrage d’un méga chantier à avoir été entamé, devait entrer en service dès l’été 2009, selon les termes du contrat conclu entre les dirigeants de l’Entreprise du métro d’Alger et ceux du groupe français Alstom. Selon les déclarations du premier responsable du secteur, le tramway ne sera fonctionnel qu’au premier semestre de l’année 2010. Une enveloppe avoisinant 32 milliards de dinars a été allouée à ce projet. Un projet, affirme-t-on, qui permettra, à terme, le transport de quelque 150 000 passagers quotidiennement. Un objectif qui ne saurait être atteint sans désagrément puisque les autorités prient les Algérois de s’armer de patience durant la période des travaux qui s’étale sur plus de 40 mois. Le tracé de la ligne, d’une longueur de 23,2 km, comptera 38 stations, traversera d’importants quartiers comme la rue de Tripoli à Hussein Dey et les villes d’El Harrach et de Dar El Beïda. Le projet, une fois achevé, sera remis clés en main à l’Entreprise du métro d’Alger. Les travaux seront réalisés par la Régie autonome des transports parisiens (RATP), le groupe italien Todini et le groupement d’entreprises Haddad. Alstom fournira, pour sa part, les rames et les équipements électriques. L’appel d’offres, lancé par l’EMA, a été remporté par ce consortium, qui a soumissionné pour réaliser la ligne et en assurer l’entretien durant dix ans. Plusieurs ponts et autres ouvrages d’art seront ainsi réalisés. D’ores et déjà, les différents partenaires engagés dans ce projet promettent la fin des travaux à temps et la réalisation d’un tramway moderne. Les prévisions de transport du nouveau tramway sont de 6 700 voyageurs/heure à une vitesse de 20 km/h, (un tram toutes les 5 minutes), et près de 56 millions de voyageurs par an. Le groupe Alstom a été retenu par l’Entreprise du métro d’Algérie (EMA) pour la fourniture de sept rames supplémentaires, Citadis, destinées au futur tramway de la capitale. Au total, le géant français des transports livrera 41 voitures de nouvelle génération qui circuleront sur la première ligne de tramway reliant le centre-ville aux nouveaux
quartiers de l’est d’Alger. Les Citadis connaissent un grand succès dans le monde, avec plus de 1 000 unités vendues.
Cette nouvelle commande constitue un complément du premier contrat signé en 2006 entre Alstom et EMA pour la fourniture d’un système clés en main destiné à la première ligne du tramway d’Alger. La valeur totale du projet s’élève à 225 millions d’euros. Sur le terrain, la rue Tripoli, à Hussein Dey, commence à se transformer.
Même topo à Mohammadia et Bordj El Kiffan. Avec l’accélération des démolitions, le chantier s’installe bel et bien. A l’autre bout de la ville, à Bordj El Kiffan, le terrassement pour la construction de la zone dépôt est entamé. Le rythme d’exécution est soutenu pour être au nouveau rendez-vous fixé. L’entreprise œuvre, dans l’actuelle étape, à l’accélération des opérations de transfert des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphonie en vue d’éviter le croisement des canalisations avec la voie du tramway. La restitution des terres et l’indemnisation des expropriés sont les principaux problèmes rencontrés par l’entreprise lors de la réalisation de ce projet. 138 logements et 180 locaux commerciaux ont été acquis pour indemniser les propriétaires déplacés. L’Etat a consacré 1,5 milliard de dinars pour le plan d’indemnisation, dont 600 millions de dinars pour l’acquisition de logements.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Le Citadis pour refléter l’image des villes algériennes

Message non lupar fabien38 » 08 Mar 2009 08:59

Le Citadis pour refléter l’image des villes algériennes
La Tribune Online 08-03-2009
http://www.latribune-online.com/zoom/13043.html
04b_749420769.jpg

Chez Alstom Algérie, l’heure est à l’optimisme. L’Algérie représente, dans la région Mena, le premier programme tramway qui attire tous les constructeurs ; Alstom vient de fêter, à Tunis, son millième Citadis vendu à… la ville de Lyon. 25 villes, 9 pays ont adopté le tram Citadis, décliné sous plusieurs versions, selon les désirs des clients. Le Citadis d’Alstom «raconte» une histoire, reflète une identité, celle de la ville qui l’adopte. La fête de Tunis a tourné au séminaire avec intervention des acteurs de cette innovation. Côté design, l’Algérie a choisi le «reflet». Reflet de l’autre rive de la Méditerranée. Le Citadis d’Alger sera le reflet de Paris, celui d’Oran reflétera Madrid et enfin Constantine sera celui de Rome, a indiqué M. Patrice Chevoleau, directeur de projet qui chapeaute les projets de Tunis et d’Alger, en précisant que le choix des designs est purement algérien.
Le Citadis d’Alger ne risque, en aucune façon, de dépayser les Algérois. Sa robe sera bleue et blanche tout comme les bus de leur bonne vieille ETUSA. Un design, selon ses concepteurs, censé évoquer la mer et la forêt avec les barres de maintien de couleur verte. Mis à part son «nez», le Citadis algérois ressemblera à la quasi-totalité des Citadis mis en service par Alstom. Le marché algérien intéresse Alstom à plus d’un titre. Représentant le plus grand programme dans toute la région. C’est le plus vaste programme de projets tramway. Avec celui d’Alger, deux en cours et une prévision de deux ou trois autres, notamment ceux de Constantine et d’Oran, qui seront suivi de ceux de toutes les grandes villes d’Algérie, le pays semble devenir le plus grand consommateur de tramways. L’attention toute particulière accordée à l’Algérie est dictée à la fois par le volume des chantiers et projets, mais aussi par le fait que ces derniers avancent et sont en voie de concrétisation.
Le premier tronçon de la ligne du tramway d’Alger sera réceptionné au cours du premier semestre 2010, a déclaré, en février le premier responsable du secteur. Le premier lot de rames, importé de la société française Alstom, a été réceptionné en novembre dernier.
Les résultats des essais des rames, dont la durée est fixée entre deux et six mois, détermineront la date de leur mise en service commerciale. Les chantiers de maintenance clôtureront leurs travaux en janvier 2009, alors que les travaux relatifs à l’assiette du premier tronçon, reliant la cité des Bananiers à la commune de Bordj El Kiffan, s’achèveront début 2010.
Concernant le deuxième tronçon, reliant la cité des Bananiers au boulevard des Fusillés, à Hussein Dey, la fin des travaux est programmée pour le second trimestre 2010, alors que les essais des rames prendront moins de temps que celui de la première phase de ce projet.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Algérie : Une première rame pour le tramway d’Alger

Message non lupar fabien38 » 22 Mar 2009 12:00

Algérie : Une première rame pour le tramway d’Alger

http://actualite.el-annabi.com/article. ... ticle=8869
dimanche 22 mars 2009.

La première rame Citadis, destinée à la future ligne du tramway d’Alger, est arrivée mercredi dernier en Algérie, selon un communiqué de presse d’Alstom.

La réception de cette rame a eu lieu en présence du ministre des Transports, M. Amar Tou, et des représentants des autorités locales et de l’entreprise du Métro d’Alger (EMA). Cet événement, souligne le communiqué, marque une nouvelle étape du projet du tramway d’Alger, que le consortium Mediterrail est en train de réaliser.

L’arrivée de la première rame ouvre la livraison des 41 rames Citadis commandées par l’EMA. Sur ce total, 12 rames sont actuellement en cours de fabrication dans les ateliers de la Rochelle et 4 rames attendent l’autorisation d’êtres expédiées.

Le même document signale que les livraisons s’effectueront au rythme de 2 à 3 rames par mois. « Cet événement témoigne aussi de l’avancement du dépôt de Bordj El-Kiffan qui peut accueillir les Citadis, au fur et à mesure de leur livraison », selon la même source qui précise, en outre, que ce dépôt d’une surface totale de plus de 20.000 m², comprendra non seulement un centre de remisage, mais aussi les ateliers de maintenance, ainsi qu’une station-service. Il sera complété par le poste de Commandement centralisé de la ligne et par divers équipements techniques et administratifs. Structurant pour la capitale, dans le cadre de son ré-équilibrage vers l’Est, ce projet est en même temps symbolique, car il réintroduit le tramway, 50 ans après sa disparition, comme outil de développement et de modernisation de ses principales agglomérations.

Rappelant l’intérêt accordé à l’environnement et au confort des usagers sur tous les plans, les responsables d’Alstom indiquent que le tramway Citadis d’Alstom, choisi par l’EMA pour les nouveaux réseaux d’Alger, d’Oran et de Constantine, a été ainsi conçu pour contribuer à réduire la circulation automobile, favoriser les échanges au sein de la capitale et offrir aux passagers, une qualité de vie à bord optimale et un maximum de confort.

« Pour les collectivités, le projet du tramway est aussi une opportunité de métamorphoser la ville et de valoriser le cadre de vie. Alstom s’est engagé dans la recherche et le développement des solutions permettant au tramway de s’intégrer de façon harmonieuse dans son environnement. A ce jour, plus de 1.180 Citadis ont été commandés par 29 villes ».

Pour conclure, les responsables d’Alscom affirment avoir augmenté le nombre de l’effectif permanent dans le pays pour atteindre, aujourd’hui, près de 500 collaborateurs et ont établi des relation de coopération avec des partenaires algériens.

Le Quotidien d’Oran

Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Re: Le tram va revenir à Alger

Message non lupar hm36 » 11 Nov 2010 18:55

Nouveau sur le forum je tiens à apporter quelques précisions sur la fin des trams. Le 3 septembre 1959 ils avaient été remplacés sur la ligne 1 par les bus de la ligne T, quelques services subsistaient sur la ligne 3 aux heures de pointe. Le 12 septembre 1959 les bus remplacent les trams de la ligne 3.. Attention à des erreurs qui circulent sur le web à propos de cette question. Je peux afficher les articles de l'Echo d'Alger sur le sujet !
hm36
nouveau
 
Messages: 1
Inscription: 10 Nov 2010 20:32

Re: Le tram va revenir à Alger

Message non lupar fabien38 » 13 Nov 2010 01:06

Salut

Pas de soucis, si tu trouves des erreurs dans ce que j'ai copié-collé, précise-moi les.
Je n'ai plus assez la santé pour trainer ici.
Des scan de vieux articles de journaux sont les bienvenus, bien entendu!
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble


Retourner vers Algérie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron