Le projet de tramway à Casablanca avance (Maroc)

Le projet de tramway à Casablanca avance (Maroc)

Message non lupar fabien38 » 28 Mar 2009 11:23

L'Economiste - Edition électronique du 27/3/2009
http://www.leconomiste.com/article.html?a=92255

Casablanca déclare le tramway d’utilité publique

· Expropriation pour les besoins des travaux

· Quelque 28 biens immeubles en ligne de mire


Le projet du tramway casablancais passe à sa deuxième phase. Celle de le déclarer d’utilité publique. Et ce, pour pouvoir le cas échéant exproprier des terrains ou même des constructions qui se trouvent sur le tracé du futur tramway. Autre objectif de l’expropriation, «c’est en vue d’une occupation temporaire pour les besoins des travaux», explique un fonctionnaire de la ville.
Toutes les propriétés privées situées sur le trajet de la première ligne, longue de 28 kilomètres, sont donc menacées d’expropriation.
Toutefois, «c’est encore prématuré de dire quels sont les terrains visés et les biens immeubles à prendre. Une enquête foncière est en cours pour déterminer avec précision le type de terrains et leurs détenteurs», affirme un élu au conseil de la ville.
En fait, tout au long de la ligne, il y aura bien sûr des terrains privés mais aussi des terrains publics propriétés de l’Etat ou de la commune. Un cadre de la ville tempère: «La voie ferrée du tramway passera au milieux des voies concernées ou sur les côtés. Donc déjà nous sommes sur la voie publique. Mais pour des stations d’alimentation électrique ou autres dispositifs, une partie des trottoirs sera occupée».
Quoi qu’il en soit, la déclaration d’utilité publique du projet de tramway par le conseil de la ville fait partie de la procédure formelle dans pareils cas. «Et c’est aussi dans le but d’anticiper. Ce qui veut dire que les administrations publiques ne peuvent plus autoriser aucun projet, logement ou commerce, le long du tracé, essentiellement dans les endroits qui se trouvent sur la liste des titres fonciers concernés».
Les voies retenues sont: les boulevards SM 3 et SM 5 au quartier Sidi Moumen, Okba Bnou Nafiî, Chouhada, Ali Yata, Ba Hmade, Mohammed V, Abdelmoumen, Modibou Keita, Panoramique, de la Mecque, des Préfectures, Anoual, Omar Al Khiyam, la Grande ceinture et Afghanistan. Mais aussi les rues Aviateurs et Loudaya. Sans pour autant oublier la route de Bouskoura et la place des Nations unies.
Selon un premier diagnostic, quelque 28 biens immeubles sont en ligne de mire. Ils sont identifiés par leurs titres fonciers et ils accueilleront les futurs équipements de la première ligne du tramway. Sur ces 28 propriétés immobilières, 20 sont des terrains nus. Pour les autres, elles sont bel et bien occupées.
Il s’agit d’acquérir une bande sur le boulevard Okba Bnou Nafiî, actuellement occupée par une station-service, pour l’implantation des trottoirs au droit des quais. Même infrastructure sur le boulevard Ba Hmad en lieu et place de la société Suzuki. Idem pour une partie du boulevard des Préfectures, entre le carrefour Marjane et le pont ONCF, qui fait office de parking actuellement.
Dans la zone de l’université, un terrain de 400 mètres carrés est à acquérir en vue de la mise en place de la voirie et des trottoirs pour «conserver le double sens de la circulation routière», explique un fonctionnaire de la ville. Pour ce qui est des terrains nus, la plupart accueilleront des postes de redressement, ou feront office de zones de remisage.

Ali JAFRY
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Re: Le projet de tramway à Casablanca avance (Maroc)

Message non lupar fabien38 » 15 Mai 2009 21:01

Début de la première phase du chantier
La déviation des réseaux se terminera dans 18 mois

Publié le : 14.05.2009 | 15h16

Après avoir suscité un grand vacarme, les travaux relatifs à la réalisation d'une première ligne de Tramway dans la métropole s'entament.

Cette décision de mise en exécution a été lancée lundi dernier au cours d'une réunion tenue au siège de la wilaya. Cette réunion présidée par le wali de la région, Mohamed Halab, et, les responsables de Casa Transport, entreprise chargée du projet de Tramway, a été l'occasion aussi pour exposer les détails techniques. Ainsi, mise à part sa fonction de transporter les citoyens, le Tramway, s'avère un vecteur de requalification urbaine. Pour cela, il nécessite l'installation d'une infrastructure technique composée de rails, de quais, d'abris, de caténaires et de signaux lumineux. De fait, un grand nombre de rues, d'avenues, de giratoires et de paysages situés sur son trajet seront redessinés. Imaginé selon les normes internationales, le projet de Tramway, de la ville blanche, s'entreprend par la déviation d'une première phase de réseaux. En conséquence, des partenaires concernés tels que Maroc Telecom, Méditel, Wana, ONCF, LYDEC, ONEP, ONE, DGSN, se chargeront, en partenariat avec la wilaya de planter le câblage d'électricité, l'éclairage public, les conduites d'eau potable et l'assainissement.

Sans oublier les bouches d'incendies, les fibres optiques, les chambres de téléphonie, et enfin les conduites ONEP, et la ligne HT ONE. Dans cette même rencontre les intervenants ont souligné la nécessité de ne pas « ouvrir plusieurs fronts de travaux », en même temps. De sorte à ce que les labeurs s'alternent tour à tour dans tous les boulevards desservis par la ligne de tramway. Pour des raisons sécuritaires les chantiers seront équipés en matériel de signalisation et de planning. Dans cette même perspective un plan de circulation est à mettre en place. Selon les estimations des responsables de Casa Transport, cette première phase va durer 18 mois à compter de ce mois. Cependant, étape cruciale dans la réalisation du projet de Tramway, les réseaux se heurtent à des difficultés de chantier d'où l'importance d'une bonne réaction de l'ensemble. La maîtrise de l'œuvre directe des concessionnaires s'avère importante. Une station de Tramway est d'abord une interface principale entre la ville et le système de transport. Elle regroupera plusieurs fonctions, qui sont l'attente, la circulation, l'accès à la rame de Tramway, l'information et la vente. La station casablancaise de tramway se composera d'un quai, d'une longueur de 3 à 4 mètres pour les stations latérales et de 5m pour les stations centrales.

Le dimensionnement des quais est pensé afin de recevoir des rames de 40m de long et garantir ainsi une capacité de desserte à l'échelle de la ville. Afin d'assurer une accessibilité aux personnes à mobilité réduite, les quais seront munis d'un système de rampes situées à chaque extrémité. La signature de la convention de financement devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 21 octobre 2008 a dressé un coût global, pour cette première ligne de 6 400 M DH avec des fonds propres de 4 000 MDH et des emprunts concessionnels de 2 400 MDH. Véritable toile de communication, cette ligne de Tramway s'étalera sur 30 km, elle permettra le déplacement de 250 000 passagers par jour. Grâce aux 40 stations espacées de 500 à 800 m, les Casablancais auront droit à un train tout les 5 minutes. Une fois finie, cette première phase sera suivie par une deuxième qui se chargera des ouvrages enterrés, et tout ce qui touche les locaux techniques, les multitubulaires. Viendra une troisième phase de plate-forme et de pose de voie et cinquième et dernière phase de pose des équipements.

Par ailleurs, s'agissant du prix du ticket, une source de Casa-Transport a assuré qu'il sera «abordable» puisque le projet vise, en premier lieu, les classes moyenne et pauvre. Le prix du ticket prendra en considération le pouvoir d'achat des citoyens et avoisinera celui des autres moyens de transport en commun. Toutefois, les travaux de réalisation du tramway, qui devront se poursuivre trois ans durant jusqu'à 2012, ne vont pas sans occasionner des désagréments aux habitants. Les Casablancais devront, dans ce cas, être patients. Puisque, le but visé est de diminuer les embouteillages et les accidents, faire l'économie de l'énergie et réduire les rejets polluants. Sans oublier qu'un déplacement en voiture propre coûte 12 fois plus cher quer celui en transports publics.
-------------------------------------------------------------
Requalification
Pour réaliser le projet du tramway de Casablanca, il faudra gérer une phase de transition. Il transformera, selon les responsables, le visage de la ville. grâce à la requalification et la revalorisation de l'héritage architectural de Casablanca et son potentiel historique. En effet, le tramway permettra la restructuration de l'espace public et des façades, le réaménagement des places publiques et la mise en place de nouveaux corridors verts ainsi la redynamisation du commerce au centre-ville.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble


Retourner vers Maroc

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité