Mine charbon - Nièvre : Jean-Louis Borloo ne donne pas suite

Actualités sur le monde des mines et carrières en général.

Mine charbon - Nièvre : Jean-Louis Borloo ne donne pas suite

Message non lupar fabien38 » 18 Déc 2009 08:23

Bon, ben je crois que les Verts viennent de perdre une voix....
Vive le RMI!
Et vive le pastaga!

http://www.romandie.com/infos/news2/091 ... ajfjee.asp
Mine de charbon dans la Nièvre : Jean-Louis Borloo ne donne pas suite

DIJON - Le président du conseil général de la Nièvre, Marcel Charmant, a annoncé mercredi que Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, avait décidé de rejeter les demandes de concession présentées pour le projet d'exploitation d'une mine de charbon dans son département.

"Je prends acte du courrier de M. Jean-Louis Borloo (décidant) de ne pas donner de suite favorable aux demandes de concession présentées (dans le cadre) des projets d'exploitation du gisement charbonnier de Lucenay-Cossaye (Nièvre)", a écrit M. Charmant dans un communiqué.

Selon lui, le ministre a pris sa décision "en fonction de l'avis réservé émis par le conseil général de l'industrie et le conseil général de l'environnement et du développement durable, sur la qualité technique ou économique" de ces projets d'exploitation.

M. Borloo a également précisé que l'exploitation d'une mine de charbon en France "ne pourrait présenter un intérêt que si l'extraction et l'utilisation du charbon étaient réalisées dans des conditions particulièrement exemplaires, notamment sur le plan environnemental", a poursuivi M. Charmant, ajoutant "regretter" cette décision.

Plusieurs demandes de concession pour une durée de 50 ans avaient été déposées en 2006, notamment par la Société des ressources énergétiques du Nivernais (Seren) et par Valorca, pour exploiter un gisement estimé à 250 millions de tonnes de charbon sur le site de Lucenay-lès-Aix/Cossaye dans la Nièvre.

Le projet, accompagné d'une centrale thermique d'une capacité de 1.000 mégawatts, était estimé à 1,4 milliard d'euros, dont 1 milliard pour la centrale électrique, et devait créer 1.000 emplois pendant la phase de sa construction, dont 400 devaient rester par la suite.

Soutenu par les principaux élus de la région et par la CGT, ce projet déposé en juillet 2006 au ministère de l'Industrie était combattu par les Verts et par un collectif "Stop charbon" très actif.

(©AFP / 16 décembre 2009 20h33)
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Retourner vers Actualités sur les Mines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité