Le danger des mines à ciel ouvert sous-estimé

Actualités sur le monde des mines et carrières en général.

Le danger des mines à ciel ouvert sous-estimé

Message non lupar fabien38 » 08 Jan 2010 20:14

Sur ce forum, il y a des liens vers deux films tournés dans les Appalaches sur les ravages du MTR (Mountain Top Removal ou Montagnes Décapitées).
Comme les millions de tonnes de roches ou stériles sont déplacées des sommets vers des vallées qui sont sacrifiées, les minerais polluants qui n'étaient pas recherchés au départ, se retrouvent à l'air libre, et la lixiviation va concentrer ces derniers dans les lacs artificiels nouvellement créés. Puis ensuite, ça passe tranquillement et pendant des siècles dans les nappes phréatiques.
Et les populations locales, elles s'empoisonnent, meurent.
Mais pour les industriels ce ne sont que des "bouseux" ou des "ploucs" (voir plus bas).
Ceux qui travaillent à la mine n'ont pas trop le choix et ne peuvent pas faire grand chose tant que leur famille n'est pas touchée.
L'argent et les intimidations musclées empêchent toute rébellion.

Dans une exploitation souterraine, en général, seul le charbon est sorti, et si des stériles sont sortis, il y en a bien moins.
L'exploitation est plus onéreuse, mais à longue échéance, elle est plus saine et évitera bien des travaux qui ne seront, bien entendu, pas financés par les compagnies minières (adduction d'eau, soins médicaux à vie...)
Encore un lourd héritage de 2 mandats du "criminel contre l'humanité" Bush qui a tout autorisé et laissé faire.

Pour clarifier ma position sur ce forum, je parle des deux systèmes et je suis totalement contre le MTR et favorable au exploitations souterraines.
Bien entendu, je suis également pour les systèmes de captage de CO2 qui devraient encore progresser, l'idéal étant d'imaginer qu'un jour, le CO2 puisse être sorti de manière solide, et même s'il faudrait le stocker quelque part, c'est quand même bien moins emmerdant que des déchets radio actifs!!!

A propos de décharge de déchets toxiques enfouies dans d'anciennes mines à ciel ouvert ou souterraines, hier, est repassé sur TMC "Menace toxique" avec un Steven Seagall, super-flic un peu seul contre les gros bras de l'industrie minière charbonnière.
Et l'on imagine aisément qu'avec les sommes en jeu, cette histoire n'est PAS que de la fiction, d'ailleurs, en France, n'a t'on pas fait pareil???

Le danger des mines à ciel ouvert sous-estimé

http://sciences.blogs.liberation.fr/hom ... C3%A9.html

Un article paru ce matin dans Science alerte contre les pollutions provoquées par les mines de charbon à ciel ouvert qui scalpent les montagnes. Une technique devastatrice qui s'est développée aux Etats-Unis et tend à se répandre dans les pays en voie de développement. Elle est risquée pour les écosystèmes et la santé humaine avertit une équipe scientifique.

Depuis 30 ans, écrivent-ils, on voit s'étendre cette technique qui consiste à s'attaquer au sommet d'une montagne sous lequel se cache du charbon afin d'en ôter la couverture rocheuse pour mettre à nu les filons à exploiter à l'aide de puissants bulldozers. Aux Etats-Unis, c'est le cas dans les Appalaches, au Kentucky, en Virginie. La couverture rocheuse, à grands coups d'explosifs et d'engins de très grande taille, est enlevée et dispersée dans les vallées adjacentes. Puis, les filons de charbon sont exploités par des moyens de même nature.


Or, soulignent les auteurs, peu d'études ont été menées sur les conséquences de cette technique. En analysant des enregistrements sur la qualité des eaux issues de ces vallées, ils soulèvent le risque encourus par les écosystèmes et la santé humaine des habitants vivant en aval de ces exploitations minières. Les rivières sont en effet chargées en solutés toxiques, voient leur pH s'élever, les teneurs en métaux, sulfates, calcium, magnésium et bicarbonates augmentent. Composés toxiques pour les organismes aquatiques et eutrophisation (trop de nitrates) s'accumulent et mettent les écosystèmes en déséquilibre, mesurables par les déformations relevées sur les larves. Des pollutions qui persistent longtemps après l'arrêt des exploitations.

En détruisant la couverture forestière qui abritait ces sommets, et en déversant de grandes quantités de roches dans le haut des vallées, les compagnies minières mettent en péril les écosystèmes des rivières sur de longues distances. La disparition de la couverture forestière sommitale et le compactage des sols par les engins perturbent la circulation des eaux et augmente le ruissellement. Quant à la santé humaine, les auteurs relèvent que les indices d'un effet négatif de ces mines de charbon sur les cancers du poumon et d'autres maladies cardiques notamment, pour les populations locales et non seulement les mineurs, sont clairement inscrites dans les enquêtes épidémiologiques.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Puis-je faire exploser cette montagne?

Message non lupar fabien38 » 24 Fév 2010 22:55

Puis-je faire exploser cette montagne?
23-02-2010

http://www.sciencepresse.qc.ca/node/25826

(Agence Science-Presse) – Des opérations de désobéissance civile en cours depuis des mois dans les forêts de Virginie, ont tant et si bien fait parler qu’elles commencent à obtenir l’appui des politiciens. L’enjeu : l’enlèvement des sommets des montagnes pour pouvoir y exploiter une mine.

On a du mal à croire qu’on puisse enlever le sommet d’une montagne comme d’autres enlèvent leur chapeau, mais c’est pourtant une pratique courante. On commence par raser la forêt, puis on fait exploser le sommet pour atteindre le charbon caché juste en-dessous.

Les débris sont jetés dans la plus proche vallée, où ils empiètent sur le cours de la rivière, le détournent ou le bloquent. La pratique touche la partie des Appalaches qui parcourt du Nord au Sud la Virginie occidentale, le Kentucky et le Tennessee, et elle permettrait, selon l’industrie minière, de produire 130 millions de tonnes de charbon par année.

Plus tôt ce mois-ci, des opposants se sont rassemblés en Virginie et au Kentucky, en signe d’appui à des propositions de lois pour réglementer sévèrement ces pratiques... et dans la capitale de la Virginie, ces opposants ont été accueillis par d’autres manifestants, supérieurs en nombre et venus, eux, souligner leur opposition à de telles lois qui, disent-ils, les mettraient au chômage. Au Kentucky, cela fait cinq ans que les écologistes tentent de pousser une telle loi, sans succès.

Mais l’opposition à « l’enlèvement des sommets de montagnes » (mountaintop removal ou MTM) a été nourrie le mois dernier par la prise de position de 11 scientifiques parue le 7 janvier dans Science —et accompagnée d’une efficace campagne de communication— qui attaque vigoureusement les prétentions « propres » de l’industrie minière :

Considérant les impacts environnementaux du MTM, en plus des preuves à l’effet que la santé des gens qui vivent dans (ces) régions du centre appalachien est compromise par les activités minières, nous concluons que les permis de MTM ne devraient pas être accordés à moins que de nouvelles méthodes puissent être sujettes à une révion par les pairs rigoureuse qui démontreraient qu’elles remédient aux problèmes.

Plus qu’une simple prise de position, le texte est une analyse des études parues au fil des années sur (en particulier) la qualité de l’eau dans les rivières et ruisseaux de Virginie occidentale. On y lit, entre autres histoires inquiétantes, que

- les débris relâchés dans les cours d’eau contiennent plusieurs types de métaux toxiques;
- la biodiversité est réduite en aval; aucune étude n’a permis jusqu’ici de dire combien de temps il faut aux écosystèmes pour « récupérer »;
- dans les parages de la mine, l’enlèvement de la forêt et la présence d’une machinerie lourde affectent le sol au point de réduire sa capacité à absorber l’eau, ce qui accroît les glissements de terrain, gonfle anormalement les ruisseaux et accroît les risques d’inondations;
- même après la fin des activités minières, ou après des efforts pour ramener le site à son état initial, des concentrations anormales de métaux toxiques dans l’eau souterraine continuent d’être mesurées, selon une étude menée en 2006;
- taux élevé d’adultes hospitalisés pour des problèmes pulmonaires chroniques et de l’hypertension, selon une étude menée en 2009.

Quelques jours avant la parution de ce texte dans Science, l’Agence américaine de protection de l’environnement avait accordé un nouveau permis pour l’enlèvement d’un sommet en Virginie, en alléguant que « les impacts environnementaux du projet seront adéquatement surveillés ». Une déclaration qui allait s'avérer gênante face à celle des 11 chercheurs pour qui « les tentatives pour réglementer les pratiques de MTM sont inadéquates ».

Pascal Lapointe

Un film qui intéressera les anglophiles.
Dommage qu'il ne soit pas sous-titré...
http://www.e360.yale.edu/content/feature.msp?id=2198
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

USA: projet de veto sur l'exploitation d'une mine de charbon

Message non lupar fabien38 » 02 Avr 2010 18:03

USA: projet de veto sur l'exploitation d'une mine de charbon à ciel ouvert

http://www.24heures.ch/depeches/economi ... iel-ouvert

WASHINGTON, 27 mars 2010 | L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a pour la première fois recommandé d'interdire ou de restreindre certaines activités d'exploitation d'une des plus grandes mines de charbon à ciel ouvert du pays, en raison des dégradations sur l'environnement. "En tirant les leçons du passé, on sait maintenant que ne pas contrôler les pratiques d'exploitation minière conduit à une dégradation persistante de l'environnement sous forme de drainage d'eaux acides entre autres et cela coûte ensuite des milliards de dollars pour y remédier", a écrit l'EPA dans une recommandation émise vendredi.


AFP | 27.03.2010 | 19:13

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a pour la première fois recommandé d'interdire ou de restreindre certaines activités d'exploitation d'une des plus grandes mines de charbon à ciel ouvert du pays, en raison des dégradations sur l'environnement. "En tirant les leçons du passé, on sait maintenant que ne pas contrôler les pratiques d'exploitation minière conduit à une dégradation persistante de l'environnement sous forme de drainage d'eaux acides entre autres et cela coûte ensuite des milliards de dollars pour y remédier", a écrit l'EPA dans une recommandation émise vendredi.

L'agence propose de "retirer, interdire ou restreindre" le permis accordé au groupe minier Arch Coal pour remblayer ses débris sur les sites d'exploitation à ciel ouvert de Spruce (Viriginie occidentale, est), dans les Appalaches.

L'exploitation à ciel ouvert, qui consiste à décapiter des montagnes à l'explosif pour en récupérer la houille, est accusée par les défenseurs de l'environnement de polluer les sources, d'enfouir les produits toxiques et de défigurer le paysage.

Dans sa recommandation, l'EPA indique que l'enfouissement des débris de la nouvelle mine, la plus vaste des Appalaches, aurait un impact sur plus de 11 km de ruisseaux, sources et eaux de ruissellement.

Le groupe Arch Coal, un des premiers producteurs du charbon du pays avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars, a réagi en affirmant qu'il entendait "user vigoureusement de toutes les voies légales possibles pour défendre le permis". Dans un communiqué, il s'est dit "déçu de l'initiative de l'EPA, jamais intervenue jusqu'ici, de mettre en marche un processus de veto sur un permis existant".

L'action Arch Coal a perdu 20 cents à la clôture vendredi à 22,69 dollars.

Des organisations de défense de l'environnement, comme Sierra Club, se sont félicitées de la démarche de l'EPA: "les données scientifiques nous disent que les projets miniers comme celui de Spruce vont polluer les eaux, détruire les montagnes et dévaster les communautés", dit l'organisation dans un communiqué.

Selon Business Week, l'exploitation du charbon à ciel ouvert, principalement dans les Etats du Kentucky, de Virginie Occidentale et du Tennessee, représente 6% de la production charbonnière du pays alors que les Etats-Unis comptent sur le charbon pour produire 50% de leur électricité.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

USA/charbon: la "décapitation" des montagnes sur la sellette

Message non lupar fabien38 » 14 Juin 2010 10:51

USA/charbon: la "décapitation" des montagnes sur la sellette

http://www.romandie.com/infos/news2/100 ... 7qneg6.asp

WASHINGTON - La "décapitation des montagnes" américaines pour exploiter le charbon ne détruit pas seulement l'écosystème mais également le tissu économique des régions affectées, a affirmé mercredi à Washington la comédienne Ashley Judd lors d'une conférence de presse.

Appuyée par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), l'actrice originaire du Kentucky (centre-est) a dénoncé dans une conférence de presse un "génocide écologique" et un "véritable viol des Appalaches", une chaîne de montagnes de l'est des Etats-Unis.

La technique dite de "décapitation", en cours depuis les années 80 et fortement encouragée par l'administration de George Bush père (1989-1993), consiste à faire exploser les sommets de cette très ancienne chaîne pour en récolter la houille dans d'immenses chantiers à ciel ouvert.

Si la méthode est controversée, c'est en raison du nuage de poussières nocives dégagé lors des explosions et des débris de roches déversés dans les vallées, qui polluent les rivières.

De nombreux ruisseaux ont été contaminés au sélénium, obligeant les habitants à des mesures de prudence alimentaire. Par ailleurs, "la faune et la flore sont durement détruites par endroits", a regretté Mme Judd, tout en remarquant que les énergies fossiles ne pourraient assurer l'avenir économique de la région.

Les partisans de ce type d'extraction, comme l'Association houillère de Virginie-Occidentale (est), défendent une industrie qui "produit beaucoup d'énergie pour la région et le monde entier".

Les Etats-Unis comptent sur la production charbonnière du pays, principalement dans les Etats du Kentucky, de Virginie-Occidentale et du Tennessee, pour produire 50% de leur électricité.

L'an dernier, l'administration du président Barack Obama a annoncé un plan pour restreindre l'obtention des permis miniers, tout en protégeant les ruisseaux et rivières afin de préserver les écosystèmes menacés.

(©AFP / 10 juin 2010 07h50)
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble


Retourner vers Actualités sur les Mines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron