Mines Richmont victime de vandalisme

Actualités sur le monde des mines et carrières en général.

Mines Richmont victime de vandalisme

Message non lupar fabien38 » 25 Avr 2010 11:25

http://lafrontiere.canoe.ca/webapp/site ... s&catname=

Mines Richmont victime de vandalisme

Patrick Rodrigue
Faits divers - Publié le 23 avril 2010 à 09:05
Plusieurs travaux de rénovation ont été nécessaires pour réparer tous les dégâts provoqués par les attaques et les vols des vandales. (Photo Patrick Rodrigue)
S’il n’est pas toujours facile de démarrer une mine, procéder à sa relance après quelques années de pause peut s’avérer une tâche encore plus ardue. Mines Richmont en sait quelque chose.

En 2009, grâce à la flambée du prix de l’or, la société rouynorandienne a entrepris de redonner vie à la mine d’or Francoeur à Arntfield, dont les activités avaient été interrompues en 2001. «En fait, nous avons cessé nos opérations cette année-là, mais nous avons quitté le site en 2003, après avoir consacré les deux années suivantes à des travaux d’exploration», a précisé le PDG de la société, Martin Rivard.

Vols et vandalisme

De retour sur le site après quelque six ans d’absence, une très mauvaise surprise attendait le personnel de Mines Richmont. Des vandales sont venus à plusieurs reprises pour endommager les installations et s’enfuir avec du matériel.

«Nous avons subi au moins deux vagues, a expliqué Michel St-Pierre, surintendant du projet. La première fois, des professionnels sont venus avec des scies et ont volé les fils électriques et tout ce qui contenait du métal pouvant être revendu. La deuxième fois, on peut parler de vrais vandales.»

Dommages importants

Les installations de la mine ont alors subi des dommages importants. «Les 22 vitres des bâtiments ont toutes été cassées sans exception. Même si nous les avions placardées avec du contreplaqué, les vandales les ont cassées de l’intérieur. La sous-station électrique a été complètement démolie. Les panneaux ont été arrachés et les fils volés. Des chaises et des tiges d’acier ont été projetées dans les murs. Tous les plafonds suspendus ont été détruits. Les toilettes ont été cassées. Et j’en passe», a énuméré Martin Rivard.

Briser pour le plaisir

Ce qui enrage le plus le PDG de Mines Richmont, c’est tout le mal que se sont donné les vandales pour provoquer un maximum de dégâts. «Des blocs de béton ont été déplacés. Au poids qu’ils ont, seul un tracteur aurait pu y arriver. Les vandales ont aussi réussi à déplacer une locomotive souterraine qui avait été remontée à la surface et ils l’ont balancée dans un des puits, où elle s’est écrasée plus de 1000 pieds plus bas», a-t-il mentionné en soupirant.

En production à la mi-2011

«On se serait bien passé de ces coûts supplémentaires, a indiqué M. Rivard. D’autant plus que cela a entraîné un léger retard dans notre échéancier.»

Néanmoins, la société minière estime toujours être en mesure d’amorcer les opérations de la mine Francoeur à la mi-2011 pour une production annuelle de 35 000 onces d’or pendant au moins quatre ans. Lors de notre visite, à la mi-février, une quinzaine de travailleurs s’affairaient déjà à tout remettre en ordre.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Retourner vers Actualités sur les Mines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron