Lafarge et RFF signent un partenariat...

Certains pensent que ce n'est que de la poudre aux yeux pour la Xième fois, dans les revues internes de ma boite, on s'en gargarise. Mais personnellement, depuis 91 que je suis dans la grande maison, comme je n'ai subit qu'échec sur échec dans la politique de transport de marchandise, je suis persuadé que la volonté du gouvernement et l'aide technique enfin autorisée par la SNCF pour créer ces OFP va enfin, après une vingtaine d'année de faillite, permettre de redresser la situation et de remettre des wagons et des trains sur pas mal de nos petites gares! Ce ne sera pas forcement la SNCF qui tirera la plupart de ces trains, mais, je préfère toujours voir un train, même d'une autre compagnie que des rails rouillés, arrachés et des camions, fussent-ils du groupe SNCF!!!! Les "Short-Lines" fonctionnent aux USA et font des millions de tonnes de wagons isolés, il n'y a pas de raison que ça échoue chez nous. Les OFP qui existent depuis longtemps ont souvent résistés au manque de volonté gouvernementale pour sauver le fret ferroviaire.
Donc, je rangerais ici toutes les informations concernant cette renaissance du rail.

Lafarge et RFF signent un partenariat...

Message non lupar fabien38 » 21 Nov 2009 11:53

Un espoir de revoir des wagons dans les cimenteries?
Qui d'entre nous ne connait pas une cimenterie posée à coté d'une ligne de chemin de fer, avec un embranchement abandonné depuis la nuit des temps?
Dans les régions les plus intelligentes, en avance au niveau des conneries (je pense au Languedoc Roussillon car je connais bien cet exemple), les aiguillages vers les voies principales ont été déposés dans les années 90. Reste à trouver une entreprise qui puisse reposer ces aiguillages stratégique rapidement et à un tarif plus décent que les tarifs actuels!

http://www.batiactu.com/edito/lafarge-e ... -24570.php
Lafarge et RFF signent un partenariat pour le développement du fret ferroviaire
Vendredi, les patrons de Lafarge Granulats et Bétons et de Réseau Ferré de France ont signé un protocole de partenariat pour le développement des transports par voie ferrée. Objectif pour Lafarge : résoudre un problème de logistique et poursuivre dans sa démarche de développement durable.

« Il s’agit de changer de vitesse en matière de fret ferroviaire », a indiqué Denis Maître, Président des activités Granulats et Béton de Lafarge en France. En clair, l’industriel veut repenser son choix de transport de ses matériaux en lui ajoutant une dimension écologique. Ainsi, pour développer des solutions économiques et écologiques de transport, Lafarge a trouvé un partenariat avec RFF. Celui-ci rend désormais possible la mise en œuvre de solutions techniques, juridiques et financières innovantes pour développer le trafic ferroviaire associé aux carrières depuis les Installations Terminales Embranchées (ITE) jusqu’aux gares d’éclatement vers les grands centres urbains où se concentrent les chantiers et les projets de construction.

Effet Grenelle

« On fait les travaux pratiques du Grenelle », a lancé Hubert du Mesnil, Président de Réseau Ferré de France. En effet, il s’agit là du premier engagement significatif et concret concernant l’une des orientations du Grenelle de l’environnement entre le gestionnaire de l’infrastructure et une grande entreprise, depuis l’adoption de la loi Grenelle 1. De son côté, Lafarge joue la carte du fret ferroviaire et entend diversifier ses modes d’approvisionnement en s’engageant à augmenter de plus de 50% ses volumes de granulats transportés par fer, soit au total plus de 4 millions de tonnes de granulats par an d’ici à 10 ans. Cela aura aussi pour conséquence de valoriser des gisements jusqu’à présent peu accessibles (grâce au développement des opérateurs de proximité-OPF, ndlr) et de contribuer à la réduction des émissions de Co2.

RFF va donc pouvoir réactiver des lignes ferroviaires régionales laissées à l’abandon et désormais obsolètes. « Nous avons diminué de moitié l’activité du transport ferroviaire, c’est un échec malgré les 30.000 km de lignes que nous gérons », a avoué Hubert du Mesnil. Le partenariat avec Lafarge « va permettre de réinventer un nouveau mode de transport de marchandises », a-t-il conclu.

CL (20/11/2009
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Re: Lafarge et RFF signent un partenariat...

Message non lupar fabien38 » 27 Nov 2009 11:44

http://www.wk-transport-logistique.fr/a ... a-rff.html

Lafarge confie l'étude de ses accès ferroviaires à RFF
Par Luc Battais | Transports Actualités |30/11/2009|

Réseau ferré de France (RFF) va plancher sur la desserte ferroviaire de 12 carrières du groupe Lafarge. Un protocole signé le 20 novembre illustre la nouvelle stratégie de RFF pour aider les industriels à recourir au rail.

La convention qui vient d’être signée entre RFF et Lafarge est assez nouvelle pour le gestionnaire du Réseau ferré français (RFF). C’est une sorte d’accord de méthode qui va permettre à RFF d’étudier de quelle façon une douzaine de carrières de granulats va pouvoir être raccordée au réseau ferré. Quelles installations terminales embranchées seront nécessaires ? Quelles portions de voies seront à construire ou à rénover ? Quels sillons pour quel plan de transport? Quel transporteur pourra être intéressé ou quel opérateur ferroviaire de proximité pourra être créé ?

RFF devra apporter des éléments de réponse à ces questions chantier par chantier. Le groupe Lafarge pense consacrer plusieurs dizaines de millions d’euros à ce programme.


Aboutir à des "solutions concrètes"

Mais les signataires de l’accord affirment que ce qui les préoccupe d’abord est de savoir comment ils vont pouvoir s’y prendre pour mettre de nouveaux trains sur les rails dans de bonnes conditions économiques pour l’ensemble des acteurs. Hubert du Mesnil, président de RFF, explique qu’il s’agit d’une démarche nouvelle de l’établissement public : "RFF souhaite envoyer un signal à tous les responsables opérationnels, qui permettra de construire des solutions concrètes".

L’objectif est de "réactiver l’usage du réseau ferroviaire en lui rendant son utilité économique" sans "se tourner à nouveau vers le contribuable".


25 projets d'opérateurs ferroviaires de proximité

Hubert du Mesnil a rappelé, par exemple, que pour Lafarge et Eiffage, qui disposent de carrières dans le Morvan, la rénovation par RFF des 40 km de voies qui les dessert entre Corbigny et Cercy (Nièvre) a permis au premier opérateur ferroviaire de proximité (OFP) de voir le jour en France.
La Compagnie ferroviaire régionale (CFR) vient d’obtenir son permis d’exploitation pour une ouverture du service début 2010. Elle devrait regrouper dans son capital Lafarge, Eiffage et VFLI (SNCF).

Selon RFF, 25 projets d’OFP pourraient aboutir en France, y compris dans les ports.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble


Retourner vers Opérateur Ferroviaire de Proximite - OFP

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité