Petites lignes ferro, l'Etat poursuit la mise en oeuvre...

Tout ce qui concerne les chemins de fer en voie normale, réseaux industriels, embranchements, vestiges, matériels fixes et roulants, etc... en France

Petites lignes ferro, l'Etat poursuit la mise en oeuvre...

Message non lupar Mirliton34 » 09 Jan 2021 18:37

Lu dans lerail.com du 05/01/2021
MEDIAWORLD
PETITES LIGNES FERROVIAIRES : L’ETAT POURSUIT LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D’ACTIONS ET PUBLIE LE DECRET PERMETTANT AUX REGIONS DE SE VOIR TRANSFERER DES LIGNES, A LEUR DEMANDE
Barbara POMPILI, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste DJEBBARI, ministre délégué chargé des Transports, annoncent la publication au Journal officiel du décret d’application de l’article 172 de la loi d’orientation des mobilités, relatif aux transferts de gestion de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic et aux transferts de missions de gestion de l’infrastructure sur de telles lignes, au profit d’autorités organisatrices de transport ferroviaire qui en feront la demande.

Ce décret répond à une demande forte des régions, qui souhaitent pouvoir mettre en œuvre les modalités de gestion les plus adaptées à la situation de chaque « petite ligne ». La recherche de solutions innovantes au plus près des besoins des territoires (trains légers, navettes ferroviaires autonomes, régénération économe des infrastructures ferroviaires, etc.) vise à permettre à nos territoires, y compris en zones peu denses, de rester desservis par le train.

Plusieurs régions ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour reprendre la gestion de certaines lignes ; elles ont été très étroitement associées à la préparation du texte.

La parution de ce décret ouvre désormais la voie à la mise en œuvre effective du transfert de lignes ferroviaires locales ou régionales à faible trafic au profit des autorités organisatrices de transport ferroviaire intéressées. Les services de l’Etat et de la SNCF les accompagneront de façon à garantir que ces opérations se déroulent dans les meilleures conditions.

Pour Barbara POMPILI : « Avec France Relance, nous avons débloqué près de 5 milliards d'euros pour développer massivement le ferroviaire, pour que tous les Français, qu’ils habitent en ville ou à la campagne, puissent choisir ce mode de transport. Avec ce décret, le Gouvernement donne plus de pouvoir aux régions pour investir et gérer leurs petites lignes de train. C’est une solution au plus près des territoires, qui permettra à tout un chacun d'avoir accès à des lignes mieux équipées, mieux desservies et plus fiables. »

Pour Jean-Baptiste DJEBBARI : « Ce décret marque une nouvelle étape dans la concrétisation de l’effort inédit de l’Etat pour sauver et revitaliser les petites lignes ferroviaires, avec un plan d’actions de 6,5 milliards d’euros dans les 10 ans à venir. Sur des liaisons telles que Nancy – Contrexéville dans le Grand Est, Tours – Loches en Centre-Val de Loire ou Montréjeau – Luchon en Occitanie, la mise en œuvre du décret permettra aux régions de disposer de tous les outils pour pérenniser voire remettre en place des services publics de transport sobres, fiables et durables, répondant aux enjeux de transition écologique et d’aménagement du territoire. »

http://www.ecologie.gouv.fr

de Mirliton34 : la SNCF se décharge de ses responsabilités de Service public d'entreprise nationalisée, sur les Régions... le rentable pour la SNCF et le '' non-rentable '' pour les Régions.
Il faut reconnaître que la construction du réseau national LGV, l'a beaucoup endetté, même si l'Etat a pris une partie des dettes... cette dette grève les comptes financiers de l'entreprise, si on rajoute le peu de rentabilité des dits TGV qui roulent à moitié vide, à certaines heures creuses...
La SNCF a attendu que la ligne ferroviaire électrifiée Montréjeau<->Luchon, tombe en ruine... pour la supprimer, comme elle procède pour d'autres petites lignes...qu'elle veut abandonner.
A une certaine époque, du temps où le thermalisme était en vogue, Luchon accueillait un train de nuit journalier, en provenance de Paris.
On pourrait rendre certaines petites lignes plus attractives, rentables, en remettant non seulement des TER légers à hydrogène pour le transport des passagers, mais aussi remettre le fret sur le rail mais, pour cela, il faudrait un geste politique national et non européen mais il faudrait que la SNCF montre l'exemple avec ses sociétés privées de camionnage et de bus (Keolis), camions et bus qui encombrnt et démolient nos routes. le Pdg actuel de la SNCF connait très bien le problème en tant qu'ancien Pdg de Keolis, filiale privée de la SNCF.
Avatar de l’utilisateur
Mirliton34
Administrateur du site
 
Messages: 2790
Inscription: 13 Sep 2008 10:45
Localisation: Sète

Retourner vers Réseau français...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités