Dans dix ans, on ne pourra plus naviguer sur le Canal!

Dans dix ans, on ne pourra plus naviguer sur le Canal!

Message non lupar fabien38 » 28 Jan 2010 12:58

Triste nouvelle!
Tous ces siècles traversés pour en arriver à être bouché par les feuilles des platanes!!
Pourquoi ce ne serait pas aux communes d'entretenir leur portion de canal?
Ça leur rapporte, les péniches touristiques, non?

27+01+2010

«Dans dix ans, on ne pourra plus naviguer sur le Canal»


http://www.ladepeche.fr/article/2010/01 ... Canal.html

Environnement. Les bateliers restaurateurs inquiets pour la santé de leur cours d'eau.

À l'occasion de la présentation de ses premiers vœux, la toute jeune coordination UMIH (Union des métiers de l'industrie hôtelière) batellerie, qui regroupe une trentaine de bateaux et équipements flottants en Haute-Garonne a remué les eaux troubles du canal du Midi. Car les bateliers sont inquiets. La panne du bateau nettoyeur « La Midinette », hors service depuis le 5 novembre 2009 jusqu'au début mars, transforme les eaux déjà vertes du canal en jus de poubelle. Et le vieux matelas retiré des hélices du bateau restaurant « L'Occitania » par des plongeurs samedi dernier a fait déborder la coupe. Du coup, le service des Voies navigables de France a confié à une entreprise privée le soin de laver l'eau entre les écluses de Bayard et du Béarnais. Coût l'opération : 3 000 € à chaque sortie.

Mais les déchets flottants ou immergés ne sont que la partie visible du mal profond dont souffre le canal. Depuis que les péniches de commerce ont cessé de brasser ses fonds au milieu des années « 70 », le canal s'envase à la vitesse grand « V », s'inquiète Pierre Gaudry. Pour le patron du « Surcouf », péniche de tourisme basée à Renneville, le canal, malade de la stagnation de ses eaux, des feuilles de platanes qui s'accumulent sans pourrir, et d'un déficit chronique d'entretien « ne sera plus navigable dans une dizaine ou au mieux une quinzaine d'années. »

Par convention, le service des Voies navigables de France a cédé au Capitole la responsabilité de l'entretien des abords du cours d'eau. Mais les VNF conservent la responsabilité de la propreté du « fil de l'eau », en surface comme au fond. Et c'est la que le bât blesse car l'administration manque de moyens pour nettoyer les 700 km de voies navigables qui relient Sète à Bordeaux. « Nous faisons de notre mieux, mais l'entretien est long et coûteux. Nous sommes en négociations avec les collectivités territoriales pour tenter de trouver une solution », précise-t-on aux VNF. De son côté, le Capitole proposera prochainement de créer un comité de pilotage interpartenarial du canal du Midi.
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble

Re: Dans dix ans, on ne pourra plus naviguer sur le Canal!

Message non lupar rabelaisien » 29 Jan 2010 08:50

C'est quoi Le Capitole ?
Une suggestion : l'acquisition de péniches adaptées au gabarit du canal avec les hélices placées là il faut, aménagées pour le transport de voyageurs, mises à disposition d'exploitants selon des modalités à définir.

Eaux et bateaux, yahoogroupe sur tous les aspects de l'eau http://fr.groups.yahoo.com/group/eaux-et-bateaux/
ADTC Est Parisien, association usagers transports http://fr.groups.yahoo.com/group/TransportsIDF/links + viewtopic.php?f=36&t=1111
Réunion mensuelle de mai 2012 reportée au 15/5
rabelaisien
membre
 
Messages: 1283
Inscription: 17 Fév 2008 10:15
Localisation: rue du quatriéme zouave, 93110 Rosny-sous-Bois

Re: Dans dix ans, on ne pourra plus naviguer sur le Canal!

Message non lupar fabien38 » 29 Jan 2010 14:20

Je sais pas, mais ça doit avoir un rapport avec Toulouse...
Non, il ne faut pas remuer la merde, de toute manière, elle ne serait pas assez remuée, il faudrait la retirer, en permanence.
Personne ne dit rien pour la conception de rond point, pour l'entretien des routes parfois refaite lorsqu'il n'y en a pas besoin.
Alors là, ça pourrait faire un budget "entretien du canal", d'autant plus que classé à l'Unesco, il doit bien y en avoir des subventions!
Sur les limites de chaque commune traversée par le canal, il y aurait une petit embarcation, avec par exemple deux employés communaux, ou un seul et un emploi-jeune, les trucs qu'ils font aujourd'hui, j'irais pas jusqu'à dire un taulard, parce que déjà, on devrait les sortir pour débroussailler...., bref, elle ramasserait ses quelques tonnes de merde tous les jours, ce serait vidé dans un endroit défini puis analysé (rechercher des polluants), puis suivant les résultats, les paysans du coin pourraient reprendre ces boues séchées pour les épandre, dans les vignes, par exemple.
Vnf pourrait aussi aider financièrement, et surtout, Vnf s'assurerait que le travail est fait à peu près partout comme il faut.
Pomper la vase à 2 m et la filtrer, ça ne demande pas de grosses puissances!!
La vase séchée pourrait être reprise par, soyons fou, une péniche qui la rassemblerait dans quelques endroits adaptés!

L'autre solution, radicale, c'est attendre que le canal soit vide pour la maintenance, et par tronçon, le vider avec des engins, ce serait plus rapide, et pas forcement moins onéreux!
Ça ferait des circulations de camions sur les berges en pagaille, et c'est pas forcement une bonne idée,il n'y a pas des palplanches de partout et il est trop tard pour penser à faire ça avec de la voie decauville qui serait posée au fur et à mesure de l'avancée du chantier et permettrait d'évacuer de grosses quantités avec une pression minimale au sol jusqu'à un endroit à camions (pas une gare, ce serait trop simple!)
Avatar de l’utilisateur
fabien38
Fondateur du site
 
Messages: 4005
Inscription: 16 Fév 2008 22:25
Localisation: Grenoble


Retourner vers Canal du Midi

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron